top of page
  • Manon Douard

Mon avis sur l'annuaire Mariage.net

Bonjour toi,


Aujourd'hui, on saute des deux pieds sur un vaste débat puisqu'on s'attaque au mastodonte Mariage.net. Est-ce que c'est bien ? Est-ce qu'un prestataire a raison de s'y inscrire ? Est-ce que c'est pertinent pour un futur marié d'y faire sa recherche de prestataires ? Je te dis ce que j'en pense dans cet article !


Nota : cet article n'est évidemment pas du tout sponsorisé par Mariage.net (d'autant plus que j'en dis pas que du bien) et l'opinion que j'y donne n'engage que moi.


C'est quoi Mariage.net ?


Le concept


Mariage.net, c'est un annuaire de prestataires de mariage qui met en relation des couples en recherche de prestataires et des professionnels qui peuvent s'inscrire sur la plate-forme pour y créer une vitrine accessible et consultable par les couples. Les vitrines sont regroupées par profession (photographe, DJ, traiteur) puis par région et département.


A priori, que tu sois prestataire ou futur marié, tu es forcément tombé sur le site. C'est un mastodonte qui rassemble plusieurs dizaines de milliers de prestataires dans tous les métiers du mariage et qui est extrêmement bien référencé parce qu'il s'appuie sur un SEO tentaculaire et une approche commerciale auprès des professionnels un peu vénère (en tant que pros du mariage, on a tous un jour été contacté par mariage.net).


Bref, la plate-forme est incontournable.


Le système de classement des vitrines de prestataires


Dans son rapport avec les professionnels de mariage, le concept de la plate-forme est simple : tu peux te créer une vitrine gratuite qui te permettra de mettre quelques images illustrant ton travail, donner des informations sur les modalités de tes prestations, et permettre aux dizaines (centaines ?) de milliers de couples qui viennent sur la plate-forme de te contacter.


En pratique, cependant, la quantité de prestataires présents sur la plate-forme te confronte à la même problématique qu'un site internet sur Google : tu souhaites que ta vitrine soit dans les premières présentées au couple. Or, le classement des vitrines sur mariage.net repose sur un seul élément : le type d'abonnement que tu as choisi.


Si je schématise, plus tu payes cher, plus tu remontes haut dans le classement de vitrines sur ton département.


La réputation pas topitop de mariage.net dans le monde du mariage :


J'ai découvert dès mon arrivée dans le métier que la plate-forme jouissait d'une réputation assez mauvaise (doux euphémisme) auprès de pas mal de professionnels du secteur.


Petit tour d'horizon des principaux reproches faits à la plate-forme


  • Les vitrines les plus visibles sont simplement celles qui payent le plus, il n'y a aucune prise en compte du professionnalisme ou de la qualité du travail des prestataires

  • Aucun barrage à l'entrée et aucune vérification de la part de la plate-forme. On peut même s'inscrire sur mariage.net sans SIRET (même si une petite pastille distingue les professionnels enregistrés au SIRENE et ceux qui ne le sont pas). Théoriquement, tu pourrais piquer des photos sur Pinterest, créer une vitrine gratuite et capter des clients. La plate-forme ne s'engage qu'à la mise en relation, donc aucun recours pour des mariés qui se seraient engagés avec un prestataire frauduleux.

  • Le montant de l'abonnement est revu à la hausse tous les ans ou tous les deux ans, ce qui pèse de plus en plus sur des professionnels qui sont dans l'écrasante majorité des auto-entrepreneurs qui n'ont pas forcément 1800 euros annuels à lâcher à la plate-forme.

  • Il y a un phénomène de dépendance qui se crée pour les professionnels de mariage : tu dépends de la plate-forme pour attirer des clients, et comme la plate-forme te fait payer de plus en plus cher ton abonnement, tu finis par être prisonnier du système car dépendant d'un abonnement sur lequel tu n'as pas de contrôle et qui pèse de plus en plus lourd sur ton chiffre d'affaire. Mariage.net ne te donnerait d'ailleurs aucun conseil ou mise ne garde quant à l'existence de cette dépendance parce que ça les arrange bien.

  • On n'y trouve que des avis positifs donc impossible d'avoir une vision claire de quel prestataire est bon et lequel l'est moins. Entre ça et le manque de sélectivité à l'inscription, l'annuaire devient un peu la Cour des Miracles.

  • L'annuaire tire les prix vers le bas, parce qu'il met en compétition des professionnels qui font ça à plein temps et d'autres qui se lancent à peine, poussant les premiers à revoir leurs tarifs à la baisse pour rester compétitif face aux seconds.


Mon avis sur ces reproches


On ne va pas tourner autour du pot : tous ces reproches sont vrais. J'ai été inscrite plusieurs années sur la plate-forme (je vais t'en parler plus bas) et chacune de ces remarques est parfaitement véridique. Oui, tu payes ton abonnement de plus en plus cher. Oui, tu peux en être dépendant et ça peut rapidement plomber tout ton chiffre d'affaires. Non, il n'y a pas de sélection à l'inscription et donc l'annuaire rassemble des professionnels talentueux et des prestataires incompétents ce qui fait effectivement prendre des risques aux mariés qui ne mesurent pas que mariage.net s'engage à rassembler les prestataires sans jamais garantir la compétence et la fiabilité de ces derniers.


Mais je vais te parler de mon expérience personnelle sur la plate-forme, ça sera plus simple pour te donner mon avis.


Mon expérience personnelle avec mariage.net


Je n'ai aucun goût pour le suspense donc j'abrège : j'ai été inscrite trois ans sur mariage.net, et j'y ai trouvé exactement ce que j'étais venue y chercher. La plate-forme m'a permis de me lancer, m'a aidé à remplir rempli mes saisons 2020 et 2021 et m'a très clairement mis le pied à l'étrier.


Le service commercial de mariage.net a été vivement critiqué sur beaucoup de forums que j'ai lus donc j'ai peut-être juste eu de la chance, mais ma référente était très sympa et ses conseils m'ont été précieux et utiles quand je me suis lancée.


Quand j'ai décidé de partir, j'ai même pu abréger mon abonnement et ne pas verser les échéances qu'il me restait en supprimant ma vitrine immédiatement alors même que les abonnements sont théoriquement annuels sans possibilité d'être écourtés. Ils auraient pu me l'imposer, et je n'aurais rien dit parce que je savais dès le début que rompre l'abonnement en cours de route n'était pas autorisé (cheh sur moi). Ils ont été arrangeants avec moi et dans l'absolu, rien ne les y obligeait.


Personnellement, donc, je n'ai pas une expérience négative avec mariage.net et j'ai trouvé mes premiers clients grâce à la plate-forme, en revanche j'y ai passé beaucoup de temps. J'ai mis à jour ma vitrine constamment à mes débuts pour avoir sans cesse les photos que j'estimais les plus réussies sur ma vitrine, j'ai fait beaucoup de recherches pour fixer et faire évoluer mes tarifs, j'ai demandé des conseils à ma référente, et j'ai beaucoup couru après mes premiers mariés pour obtenir des avis qui accentueraient la légitimité de ma vitrine.


Je me suis désinscrite de mariage.net parce que j'avais atteint mon objectif de générer mes demandes de clients via mon site internet afin de ne dépendre de personne, et ça me permettait aussi d'allouer le budget de mon abonnement à d'autres dépenses me permettant d'améliorer mon expérience client. Bref, je suis partie parce que ce que je recherchais avait changé, pas parce que j'étais insatisfaite.


La plate-forme a cependant plusieurs gros défauts, et en avoir retiré du positif ne signifie pas que ces défauts n'existent pas.


Les points négatifs de mariage.net pour les prestataires et pour les mariés


Les points noirs pour les prestataires


Un abonnement de plus en plus cher


C'est une réalité que j'ai pu vérifier sur trois ans : l'abonnement est effectivement de plus en plus cher à prestations équivalentes. C'est-à-dire que pour conserver ma place dans l'annuaire, je devais payer de plus en plus cher - on parle d'une hausse d'environ 30% sur trois ans). Certes, le tarif annuel n'est pas multiplié par deux, n'empêche que quand tu débutes, tu les comptes, tes sous, et 30% de 1000 euros, ça fait quand même 300 euros.


mariage.net est une entreprise. Le but d'une entreprise, c'est d'être rentable. La stratégie de la plate-forme est selon moi assez simple : pousser le plus de professionnels possible à acheter un abonnement payant via des prix attractifs qui vont progressivement être revus à la hausse. On peut trouver ça révoltant ou amoral, mais c'est le fonctionnement d'énormément d'entreprises. Je sais pas pour toi, mais personnellement j'ai changé environ 18 fois d'opérateurs ces dix dernières années parce qu'ils font exactement ça. Tu as une année à des tarifs concurrentiels suivie d'une bascule vers un abonnement beaucoup moins intéressant.


On peut reprocher à la plate-forme de revoir ses tarifs à la hausse comme on pourrait lui reprocher, si elle pratiquait des tarifs identiques sur plusieurs années, de ne pas favoriser les débutants dans le métier en leur faisant payer la même somme qu'aux professionnels installés. Bref, c'est une boîte qui cherche avant tout la rentabilité. Ce qu'il faut selon moi, c'est en avoir conscience et l'utiliser correctement.


C'est-à-dire de manière transitoire.


Le danger de la dépendance


Un autre gros problème avec mariage.net, c'est le risque de dépendance : tu payes un abonnement, tu signes tes premiers clients, tu te reposes de plus en plus sur la plate-forme jusqu'à générer la majorité de ton chiffre d'affaires grâce à elle si bien que le jour où les tarifs augmentent, tu n'as pas d'autre choix que de poursuivre ton abonnement. Et comme rien n'empêche la plate-forme de revoir ses tarifs à la hausse, tu as en permanence une épée de Damoclès au-dessus de la tête.


Tu peux même devoir passer à un abonnement supérieur parce que le nombre de professionnels avec ton abonnement te pousse en page 2, puisqu'il n'y a aucun moyen de contrôler ta place dans l'annuaire. Exemple : toutes les personnes qui paieront un abonnement X seront dans le même peloton. Mais si elles sont 15, il y en aura forcément une placée en premier, et une placée en 15e. Si tu es 15e, ça peut impacter fortement ton taux de contact comparé à celui qui est premier puisque ça peut te pousser sur la page suivante. Et ça, c'est totalement arbitraire et tu n'as aucune prise dessus. Du jour au lendemain et alors même que tu payes toujours ton abonnement, tu peux constater une chute du nombre de demandes et découvrir que tu as basculé sur une autre page. Bref, les règles du jeu sont dictées par la plate-forme et la plate-forme, bah elle fait ce qu'elle veut.


Attention, ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas miser sur Mariage.net. Plutôt qu'il faut développer en parallèle une stratégie en marge de la plate-forme. Globalement, dépendre d'un tiers pour capter des clients, qu'il s'agisse d'un.e wedding planner, d'une plate-forme, d'un magazine, ça n'est jamais une bonne idée, parce que tu donnes trop de contrôle à des acteurs extérieurs à ton entreprise. Et si ces acteurs-là (qui ne te doivent rien) décident pour une raison quelconque de changer leur fonctionnement quitte à impacter négativement ton activité, c'est toi qui en paye le prix. C'est valable pour mariage.net comme pour les wedding planner : je suis ravie de bosser avec elles, mais j'ai toujours tout fait pour ne pas dépendre des clients qu'elles peuvent m'apporter.


Les soucis de mariage.net pour les mariés


Un très gros manque de transparence


Les professionnels sont tous mélangés, sans aucune distinction de celui qui fait ça depuis dix ans, celui qui se lance, celui qui a un job à-côté, etc. Les mariés n'ont que peu de visibilité sur l'expérience et la compétence de chaque professionnel, ce qui peut mener à des rencontres merveilleuses comme à des désastres sur les mariages. La plate-forme se dédit de toute responsabilité en cas de problème mais le côté omniprésent du site peut donner une illusion de sécurité aux mariés. Sur mariage.net comme ailleurs, il est très important de s'assurer du sérieux d'un professionnel : SIRET, expérience, contrats, etc.


Nota : tu me diras que les mêmes vérifications s'imposent pour un pro que tu trouves via Google, et c'est vrai. Mais je trouve quand même que le côté "immense" de la plate-forme peut endormir ta vigilance. Ne t'endors pas, on ne sait jamais.


Les prestataires présentés en premier ne sont pas nécessairement les plus compétents


Le site internet n'écrit nulle part les modalités de classement de ses vitrines, ce qui peut induire en erreur des futurs mariés : un professionnel dont la vitrine apparaît en premier dans un classement n'est en rien plus légitime que celui qui apparaît en page 6 ou 10 ou 20. Il a simplement décidé de payer un abonnement. Aucun mal à ça, simplement si tu es futur marié et que tu penses que le listing est organisé par ordre d'ancienneté, de légitimité, ou de nombre d'avis : il n'en est rien. Ne te fie pas au positionnement d'un professionnel sur l'annuaire pour juger de sa compétence.


L'absence quasi totale d'avis négatifs


On en arrive à un problème souligné par beaucoup de couples : il n'y a quasiment aucun avis négatif sur mariage.net (alors que statistiquement, il y a de mauvais artisans dans le monde du mariage comme partout). Quand tu postes un avis sur un prestataire sur la plate-forme, cet avis doit être validé, et selon beaucoup de forums sur lesquels je suis allée, les avis négatifs ne le sont pas toujours.


Pour comprendre ça, il faut s'interroger sur le business model de mariage.net. Tu es futur marié ? Alors sache que le client de mariage.net, ça n'est pas toi, c'est moi. Ceux qui font vivre mariage.net, ce sont les professionnels qui paient des abonnements, pas les mariés (en tout cas, de manière moins directe). Si un professionnel demande la suppression d'un avis négatif et paye un abonnement, la plate-forme est confrontée à un conflit d'intérêt : accéder à sa requête quitte à mécontenter un couple qui ne lui rapporte pas d'argent, ou laisser l'avis en prenant le risque que le professionnel supprime sa vitrine, en parle autour de lui dans un petit milieu où tout le monde se connaît, et fasse in fine perdre de l'argent à la plate-forme ? Par son business model même, mariage.net ne peut pas être impartial. La plate-forme a besoin de ses prestataires. Les sanctionner, c'est risquer de mécontenter ses clients (même si l'avis négatif est amplement mérité et que le prestataire a mal bossé).


On en revient au problème d'opacité de la plate-forme.


Bref, mariage.net est un outil avec des bons et des mauvais côtés. Pour l'utiliser correctement, il faut simplement comprendre son business model pour ne pas tomber dans les travers de la plate-forme. Un outil peut être utilisé à bon ou à mauvais escient. Un couteau, c'est super utile pour découper les légumes, mais si tu t'en sers pour poignarder Gaston, ton voisin de palier, bah c'est tout de suite moins pertinent comme usage. Est-ce que c'est la faute du couteau ? Pas sûr.


Mais le couteau qui nous occupe, il a quand même un côté sacrément tranchant, et pas des moindres.


Le vrai danger de Mariage.net : elle crée une fausse image du monde du mariage


Mariage.net cumule deux caractéristiques qui combinées portent préjudice à toute la profession :

  1. Il est omniprésent et incontournable sur Google pour tout marié(e) qui cherche des prestataires

  2. Aucune transparence n'est faite sur le statut des professionnels qui y sont inscrits


Je l'ai évoqué dans deux articles sur le 'juste prix' d'un photographe de mariage : le monde du mariage est un monde où le turn-over est extrêmement élevé par rapport à d'autres secteurs d'activité. C'est-à-dire qu'il y a en permanence énormément de nouveaux arrivants qui pratiquent des prix défiant toute concurrence pour installer leur activité (je ne critique pas, je l'ai moi-même fait). Mariage.net étant un annuaire incontournable, beaucoup de nouveaux venus se reposent sur lui pour capter des premiers clients (là encore, j'en ai fait partie).


Sauf que les mariés n'ont aucun moyen de se rendre compte de cette dynamique, et que bon nombre des professionnels de la plate-forme sont débutants ou ne font pas ce métier à plein temps (c'est forcément le cas a minima en photographie vu le turn-over épouvantable qu'on a dans ce métier extrêmement prisé et compétitif). La seule chose que les mariés voient, ce sont des tarifs qui peuvent être très attractifs.


Il y a donc une tendance globale de l'annuaire à tirer les prix vers le bas, puisque tu es en concurrence directe avec des gens qui débutent ou ne font pas ça à plein temps et donc cassent les prix pour travailler et/ou pour installer leur activité. Si tu veux rester compétitif par rapport à ces professionnels-là, tu peux avoir tendance à tirer toi-même tes prix vers le bas.


Les mariés en viennent à penser que les tarifs très bas sont normaux et représentent l'entrée de gamme de la profession, alors que ce sont généralement des prix d'appel, c'est-à-dire pratiqués lors du lancement de son activité pour engranger de l'expérience, mais qui ne permettent pas de se rémunérer correctement sur le long terme. Sauf que ça, ça n'est évidemment expliqué nulle part sur le site, et les mariés n'ont aucun moyen d'accéder à ces informations.


On se retrouve alors avec un marché du mariage particulièrement hétéroclite et un nombre grandissant de mariés qui se basent sur les tarifs visibles sur cet annuaire incontournable qui ne sont malheureusement pas représentatifs des tarifs pratiqués par la majorité des professionnels installés.



Conclusion


Il y a effectivement un problème avec l'existence d'un annuaire comme mariage.net. Pas tant selon moi dans le rapport de forces avec les professionnels (puisqu'il est possible d'utiliser la plate-forme à bon escient) que dans l'impact que la plate-forme a dans l'imaginaire collectif du monde du mariage. Les tarifs pratiqués sur mariage.net ne sont pas représentatifs des professionnels installés, et rien dans la communication du site n'en fait mention - tu m'étonnes, c'est pas ouf pour ta comm de mettre en garde les mariés que les prestataires présents sur ta plate-forme sont X% de professionnels débutants ou pas encore installés.


Ceci dit, c'est un élément important à avoir en tête : mariage.net est un annuaire qui rassemble en majorité des professionnels d'entrée de gamme du monde du mariage. Tout comme certains annuaires rassemblent des prestataires de moyenne ou haute gamme. Ce n'est pas une critique, tout le monde n'a pas 60 000 euros à mettre dans son mariage, mais replacer cet annuaire dans la gamme à laquelle il correspond peut aider à ne pas normaliser certains tarifs particulièrement bas qui y sont pratiqués par certains professionnels.


Mon conseil à un photographe débutant


N'aie pas peur de mariage.net et ne pars pas du principe qu'ils vont t'arnaquer. Ce qu'il faut, c'est avoir compris leur business model et te demander si tu peux t'appuyer dessus ou non.


Tu peux en tirer une aide précieuse si tu te lances, à condition de voir plus loin que la plate-forme et de mettre à profit les mois pendant lesquels tu payes ton abonnement pour développer d'autres sources de contrats par ailleurs. De cette manière, si tu décides de rester inscrit chez eux (c'est un choix fait par beaucoup de professionnels et c'est totalement viable) ça sera un vrai choix et pas une contrainte, et tu as auras la tranquillité d'esprit de pouvoir partir quand tu veux si ton projet pro évolue ou que le poids de l'abonnement sur ton chiffre d'affaire devient trop important. Mariage.net n'est pas parfait (coucou les 40 vitrines d'abonnés classées aléatoirement) mais ça peut être un outil très pertinent s'il est aligné avec ton projet pro et tes besoins.


Mon conseil à un futur marié


Cet annuaire est une mine d'or pour les couples, mais cette mine d'or est totalement opaque. Vérifie systématiquement le professionnalisme des gens avec lesquels tu échanges, assure-toi que leur activité est bien déclarée (pas d'activité déclarée, pas de recours en cas de litige) et sois conscient qu'énormément de professionnels présents sur la plate-forme débutent ou ne travaillent pas à temps plein et que donc, les tarifs pratiqués par certains ne sont pas représentatifs du milieu (dans le sens où des professionnels travaillant à plein temps et payant des charges ne peuvent tout simplement pas se permettre de travailler à ces prix-là s'ils veulent en vivre.) Les avis sont certainement vrais pour l'écrasante majorité, mais les avis moins bons sont occultés par la plate-forme, donc n'hésite pas à chercher si le prestataire a d'autres avis ailleurs (vitrine Google Business où les avis sont (très) difficiles à filtrer, autres annuaires, etc).


Globalement, si tu vois des tarifs très bas, méfie-toi. C'est peut-être des débutants plein de bonnes intentions qui feront leur maximum pour toi, auquel cas c'est gagnant gagnant ! Mais ça peut aussi être des professionnels peu scrupuleux ou simplement peu rigoureux qui, pour pratiquer des prix aussi concurrentiels, rognent sur leur coûts de fonctionnement ou ne travaillent pas avec le professionnalisme que tu attends.


Si tu as un avis sur la question, n'hésite pas à l'écrire en commentaire !


A bientôt,


Manon

48 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page