Mariage de Jeanne et Malo (329 sur 702).jpg

Photographe de mariage
dans les Côtes d'Armor

J'ai grandi en Loire-Atlantique, près de Nantes. J'ai donc vécu aux portes de la Bretagne pendant des années. Chaque été - et l'hiver aussi parfois - je traversais la frontière armoricaine pour venir dans les Côtes d'Armor, où la famille de ma mère a une maison. Après avoir passé des années à venir dans la région pour les vacances, j'ai la chance d'y venir aussi pour des raisons professionnelles. 

Mariage de Jeanne et Malo (313 sur 702).jpg

Les Côtes d'Armor : le point de départ de mes tribulations de

photographe de mariage

Je sais qu'on réécrit l'histoire a posteriori, peut-être donc que je n'ai pas réellement fait mes premiers pas de photographe en Bretagne. Ce qui est sûr, c'est que les premières photos que je me souviens avoir prises, ce sont des photos de ma cousine sur les rochers d'une plage, à Bréhat. C'était l'hiver, il faisait froid, il y avait beaucoup de vent, j'avais les mains glacées de tenir le gros réflex de mes parents, et je me rappelle avoir trouvé incroyable que l'appareil soit capable de capter les détails des mèches de cheveux de ma cousine qui volaient devant ses yeux. Heureusement pour moi, la photo en question a été perdue dans les limbes des cartes mémoires parentales. Résultat : mon cerveau malade peut se convaincre que ce cliché était magnifique, preuve irréfutable de mon talent déjà à l'époque, alors que c'est très certainement une photo floue de ma cousine avec les joues rougies par le froid, en train de faire des grimaces en glissant sur des rochers humides sur fond d'horizon bancal (moins poétique, tout de suite). 

En tout cas, mes premiers souvenirs photo sont ceux de cette sortie hivernale dans les Côtes d'Armor. Aujourd'hui, j'y reviens en tant que photographe de mariage, quinze ans plus tard ! Le vaillant Canon de mes parents trône toujours sur son étagère. Il est à la retraite, mais je n'ai pas pu me résoudre à le jeter. 

Mes prestations photo dans les Côtes d'Armor

Je me déplace dans tout le département pour couvrir des

mariages ou des séances photo

Déplacements

La Bretagne, ça nous gagne mais c'est vaste ! Je te précise ici les modalités de mes déplacements dans le cadre de mes prestations

Près de chez moi

100 km inclus dans toute formule mariage ou séance photo

Petits voyages

Au-delà de 100 km de route, facturation au kilomètre supplémentaire

Grands voyages

Formule prestation sur-mesure en fonction de la destination, frais de transports et de logement assuré par les mariés

Photographe de mariage vagabonde

Quand je viens dans les Côtes d'Armor pour des prestations de mariage, je dois généralement venir en train et dormir sur place, afin de pouvoir accompagner les mariés durant toute la journée. Dans ces cas-là, j'arrive généralement la veille de l'événement (je ne mise plus sur la ponctualité des trains depuis que j'ai atteint le score honorable de 4h30 heures de retard quand j'étais étudiante) et je repars le lendemain.

Mon approche de la
photographie de mariage

J'ai commencé la photographie de mariage parce que, outre bien sûr la photographie en elle-même, j'aimais l'idée d'accompagner des couples de manière suivie pendant plusieurs mois. Que ça soit en amont du mariage et durant les préparatifs ou bien le jour J, tout le monde peut avoir besoin d'un coup de main ! Il m'est arrivé de rassurer voire d'aider des mariés qui devaient trouver un nouveau lieu à quelques semaines de leur mariage (non seulement ça m'est arrivé, mais ça m'est arrivé plusieurs fois) ou d'être simplement présente quand les préparatifs coïncident avec des contretemps personnels. Il m'est arrivé aussi, les jours de mariage, de gérer des crises de larmes, d'angoisse ou de colère, et même de servir de paravent entre les mariés et des invités désagréables (le jour de ton mariage, au besoin, je serai ton dragon personnel).

 

Ce que j'aime dans la photo de mariage, c'est que ce n'est pas juste de la photo de mariage, c'est pourquoi j'échange systématiquement de vive voix avec mes mariés, au besoin plusieurs fois, pour m'assurer que nous développions tous les trois un lien de confiance réciproque et de bienveillance. Je veux que les couples que j'accompagne aient suffisamment confiance en moi pour me faire part de leurs doutes et me dire honnêtement ce dont ils ont envie, qu'ils soient capable de cadrer la prestation pour qu'elle soit à leur image et à celle qu'ils veulent pour leur mariage. Et si on peut, en passant, passer un bon moment et rire (beaucoup), c'est encore mieux.

Mariage de Jeanne et Malo (19 sur 702).jpg
Mariage de Dominique et Paul (15 sur 280).jpg

Tous mes articles sur mes prestations et le monde du mariage

Blog