top of page
  • Manon Douard

Mariage pluvieux et séance couple en intérieur

Bonjour toi,


Cet été, tous les prestataires de mariage français s'accordent pour le dire, il fait un temps franchement pourri. Plus d'un mariage sur deux depuis le début de ma saison a dû composer, de manière plus ou moins brève, avec la pluie. Les météorologues annoncent déjà l'été le plus humide de ces quinze dernières années (trop super). Bon, après, ayant passé mon été 2022 à couvrir des mariages enceinte en pleine canicule, je trouve quand même que la pluie, c'est moins pire que 43° à l'ombre, mais pas sûr que tous les mariés soient de mon avis !


J'ai couvert il y a quelques semaines un mariage au Château d'Haroué, au sud de Nancy, et la pluie a longuement été de la partie. Il a plu depuis la fin de la cérémonie religieuse jusqu'au soir. L'intégralité du vin d'honneur s'est donc tenu en intérieur. Comme souvent dans les plannings de mariage, un plan B avait évidemment été imaginé en cas de pluie durant le cocktail, et les invités ont donc pu être accueillis à l'intérieur sans problème (enfin, eux n'ont pas eu de problème, j'ai personnellement eu quelques sueurs froides à devoir photographier des gens serrés les uns contre les autres dans une pièce avec peu de lumière entièrement couvertes de boiseries en bois sombre).


L'autre activité directement impactée par cette météo capricieuse, c'est bien sûr la séance couple. Initialement prévue dans le grand et majestueux parc d'Haroué, au coucher du soleil, pour obtenir ces fameux clichés dorés qui font rêver tant de mariés, il a fallu abandonner toute velléité de photos en extérieur.


Me voilà donc promenant dans le château pendant le vin d'honneur et cherchant une solution pour créer des images de qualité dans un environnement qui n'est pas celui prévu initialement. A l'intérieur du château, je dois composer avec une lumière fortement contrasté : les boiseries sont sombres dans la plupart des pièces, et les hautes fenêtres ne laissent passer qu'un peu de lumière qui est très loin de baigner toute la pièce, d'autant plus que le ciel est gris et orageux, donc la luminosité n'est pas bonne. Bref, c'est un peu la galère.


La séance couple des mariés en intérieur pour cause de mariage pluvieux


Contraintes lumineuses obligent, nous allons finalement réaliser 90% de la séance photo à un endroit que je décide d'exploiter pour toute la séance ou presque : une haute fenêtre donnant sur une pièce qui n'est pas utilisée lors de la noce. Cela nous garantit de l'intimité que je considère primordiale pour les couples lors de leur séance de mariage. Après toutes les sollicitations sociales de la journée, ils ont besoin d'un petit moment de calme en amoureux. C'est d'autant plus vrai que là, ils doivent aussi renoncer aux images qu'ils avaient prévu de réaliser donc profiter du moment est forcément un peu plus difficile pour eux.


Dans le cas présent, il est impossible de créer des photos lumineuses : il n'y a pas assez de lumière, l'intérieur est sombre, l'heure de la journée n'est pas celle à laquelle je fais les séances couples en intérieur d'habitude. Bref, aller vers quelque chose de très lumineux, selon moi, ça n'est pas possible. Et lutter contre la lumière, ça n'est pas une bonne idée. On ne peut pas gagner ce combat-là, et toute la post-production du monde ne suffira pas à créer un faux rendu de lumière ensoleillée s'il n'y en avait pas ce jour-là. De toute façon, je ne pense pas que ça soit souhaitable : les images d'un mariage doivent refléter l'atmosphère de l'événement tel qu'il s'est produit. Découper la silhouette des mariés et la coller sur un fond paradisiaque aux Maldives, en imaginant que ça puisse être fait de manière discrète et harmonieuse, ça ne leur permettrait pas de revivre les souvenirs de leur journée, donc ça n'a pas d'intérêt.


Il faut donc, selon moi, aller dans le sens du décor et de la lumière et explorer une approche en clair obscur de cette séance : beaucoup de contrastes et de zones d'ombres pour un rendu "peinture" qui j'espère plaira aux mariés. J'ai découvert le clair-obscur l'année dernière (je t'en parlais dans cet article) et cette année, j'avoue que cet aspect de mon travail m'a énormément aidé à contourner les contraintes d'une météo franchement pas coopérative. J'ai été d'autant plus tentée d'aller dans cette direction artistique que je savais que le marié en particulier y était sensible - nous en avions discuté en amont du mariage lorsque j'échangeais sur leurs envies en termes d'esthétique d'images. C'est parti, donc, pour le clair-obscur !


Voici un petit aperçu du résultat obtenu :



Le plus important pour moi pour cette séance, comme lors de n'importe quel mariage, c'était que les mariés soient satisfaits de leurs images, et qu'ils ne vivent pas cette séance comme un regret de ce qu'ils auraient dû/pu avoir. Je leur répète - et je ne sais pas mentir donc je te confirme que je le pense sincèrement - que personnellement, je suis très contente d'avoir été dans cette direction pour leurs images (parce que je suis mono maniaque, que le clair obscur pour moi c'est comme le train de la mine de Disneyland, et que si la pluie me donne une excuse pour aller dans cette direction, j'y saute à pieds joints), que j'en peux plus des photos de verdure, et que je suis personnellement amoureuse des images qui ont un rendu de peinture ancienne. Bref, je leur vends cette esthétique très particulière, mais je suis totalement convaincue de ce que je leur dis !


Bien sûr, je leur montre les images sur le boîtier au fur et à mesure de la séance afin qu'ils aient la possibilité de donner leur avis et que nous prenions une autre direction s'ils le souhaitent.


Au final, les mariés étaient très heureux de leur séance et de leurs images, donc la catastrophe évidente qu'aurait été une annulation pure et simple de séance a heureusement été évitée !


Mais ça m'a fait réfléchir parce que moi, en définitive, je n'ai commencé à savoir appréhender la lumière en intérieur que quand j'ai commencé à m'y intéresser. A me dire "tiens, j'aime bien ce rendu" et à faire de l'analyse d'images proposant ce type de rendu pour ensuite être en mesure de le recréer. Je suis sortie de l'esthétique considérée, en France en tout cas, comme 'Fine Art' pour toucher à d'autres choses, et c'est cette curiosité et ce goût qui m'a clairement sauvé la mise sur ce mariage parce que si je n'avais jamais réalisé de clair obscurs auparavant, ça aurait été très compliqué de mettre en place cette séance.


Mais quid d'un photographe qui n'aurait pas cette sensibilité ? Bref, tout ça m'amène à un petit conseil que je te donne, si tu es futur.e marié.e.


Demande à ton photographe de mariage comment il aborde la prise de vue en intérieur


Quelle approche le photographe envisagera s'il pleut ? Ou simplement si tu as envie d'exploiter l'intérieur de ton lieu de mariage ?


Le clair-obscur n'est évidemment pas la seule réponse ! C'est un rendu particulier, et il y a sûrement mille et une manière de gérer une séance en intérieur de manière tout à fait esthétique et acceptable sans aller dans cette direction. Mais il est important à mon sens pour les mariés de s'assurer que le rendu des images leur conviendrait sur chaque aspect de leur journée de mariage - et les photos en intérieur en font bien sûr partie, que ça soit pour les préparatifs, les photos d'ambiance et d'architecture ou en cas de séance couple en intérieur.

Photo d'une robe de mariée pendue à une fenêtre un jour de mariage à l'Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson

Demande aux photographes avec lesquels tu échanges des galeries complètes (ce conseil-là ne change pas) et échange avec eux sur les options envisageables si d'aventures tu ne peux pas avoir de photos en extérieur.


Je sais, tu n'as pas envie de penser à cette possibilité. C'est normal, moi non plus je ne voulais pas y penser. Mais je réalise que ça m'a clairement fait faire l'autruche, que je n'ai même pas eu cette conversation avec ma photographe de mariage qui, heureusement, forte de ses dix ans de métier, aurait su gérer comme une queen s'il avait fallu. Mais si ça n'avait pas été le cas, j'aurais dû subir la pluie et aucun plan B. Je te renvoie à mon article sur la recherche de ton photographe de mariage.


En tant que photographe de mariage, nous travaillons tous essentiellement en lumière naturelle. C'est d'autant plus vrai en France, où j'ai l'impression que les tendances esthétiques ne vont pas vers une utilisation intensive du flash en journée de mariage - contrairement aux nord-américains pour qui travailler la lumière et la façonner fait partie intégrante du métier, y compris en journée et pas seulement en soirée. Résultat : certains photographes utilisent peu ou pas de flash en journée de mariage, et ne pourraient donc pas se reposer sur cette option en cas de mauvaise lumière le jour J (et je dis ça sans jugement, je me forme cette année pour corriger cette faiblesse technique que je possède aussi). Sauf qu'en cas de pluie, la capacité pour un professionnel de créer ou d'exploiter un éclairage différent de ce vers quoi il a l'habitude d'aller, ça sera la garantie pour moi de photos de qualité quelles que soient les conditions.


Chaque photographe a sa sensibilité et son approche. Mais, clair-obscur ou non, flash ou pas, il est important de t'assurer que la personne à qui tu vas confier tes images est en mesure de créer un travail de qualité y compris en intérieur. Bien sûr, on rêve tous d'une magnifique table dressée en Italie ou dans un jardin en Provence à l'ombre des oliviers avec des cigales qui chantent (ou alors c'est juste moi, c'est ça d'avoir des grands parents qui ne te font lire que Marcel Pagnol depuis tes 7 ans) mais si jamais tu dois composer avec la météo, tu voudras te reposer sur un professionnel capable de te présenter des alternatives de qualité.


Demande des galeries complètes et échange avec lui sur sa gestion de la séance couple en cas de pluie, afin d'arriver rassuré.e et confiant.e pour ton jour J, quelle que soit la météo !


Tu peux consulter des extraits de mes mariages sur mon portfolio, et me contacter via le formulaire de mon site.


A plus tard !


Manon

9 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page