top of page
  • Manon Douard

Les téléphones portables pendant les mariages : ce grand débat

Dernière mise à jour : 20 févr.

Salut toi,


En ce moment avec mon mari, on réfléchit beaucoup à l'utilisation qu'on fait de nos téléphones portables. L'arrivée de notre bébé nous a obligés à repenser notre utilisation du téléphone, parce qu'on veut éviter de mettre notre fille devant des écrans, et on veut également éviter qu'elle nous voit trop souvent utiliser nos téléphones (et puis ça serait bien que quand elle cherche notre regard, elle le trouve, au lieu de nous découvrir en train de scroller Instagram). Bref, je me suis lancée dans une douloureuse (et pour l'instant pas tellement efficace) lutte contre mon téléphone portable dans ma vie quotidienne.


Ce conflit s'étend naturellement au domaine du mariage. En tant que photographe, ça me pose problème, mais il n'y a pas que ça - j'y reviendrai.


Avant toute chose, j'écarte un argument qui - à mon grand étonnement - m'a été pas mal donné et que je veux réfuter d'emblée : mon problème avec les portables n'a rien à avoir avec une pseudo notion d'exclusivité. Je me fiche royalement que d'autres que moi aient des photos des mariés. Il ne s'agit absolument pas de mon ego ou d'un éventuel non-respect de mon travail (même si clairement la majorité du temps ça ne m'aide pas).


Les téléphones portables lors d'un mariage : quel impact sur le rendu des photos ?


Une esthétique différente


Le premier argument est évidemment esthétique, puisque mon métier consiste à capturer les différents instants d'un mariage de manière harmonieuse.


Le téléphone fait « écran » entre la personne photographiée et le photographe. On distingue moins les regards, il créé comme une distance avec le sujet de la photo. Il atténue les émotions qui transparaissent sur les visages.


photo en noir et blanc des proches d'un couple qui les photographient avec leurs portables

Sur une photo de mariage, le côté festival de Cannes généré par une dizaine de téléphones portés à hauteur d’yeux peut être amusant, mais sur un reportage entier, je trouve que ça enlève vraiment quelque chose aux photographies, dans l’émotion qui s’en dégage bien sûr mais même tout simplement au niveau esthétique.


Prenons une sortie de mariés, par exemple, à la fin d'une cérémonie laïque ou religieuse. Imagine deux situations différentes. La première, ce sont des gens rassemblés qui rient, acclament le couple, lancent des pétales, s'embrassent. La seconde, ce sont ces mêmes personnes qui acclament les mariés, téléphones levés à hauteur d'yeux, et qui ne lancent donc rien du tout (on n'a que deux mains).


Tu n'as a priori même pas besoin d'exemples d'images pour déduire laquelle de ces deux ambiances permettra les plus jolies photos.


Les conséquences sur mon aptitude à travailler


Les invités qui brandissent des téléphones portables ou des appareils photo, ça rend mon travail plus difficile. Ce n'est pas l'argument principal que j'oppose à l'utilisation des portables, mais ça vaut quand même le coup de le mentionner.


Quand tu utilises ton téléphone, tu te concentres exclusivement sur ton écran et tu peux perdre assez vite pied avec ce qui se passe autour de toi. Tu peux passer devant moi sans t'en rendre compte, te rapprocher beaucoup des mariés au risque d'apparaître sur l'image que je suis en train de faire, ou juste me gêner dans mes mouvements ou mes déplacements. Alors, oui, c'est mon métier et je dois faire avec (je le fais déjà, d'ailleurs), mais ça porte indirectement préjudice aux mariés qui me rémunèrent et qui préfèrent que je consacre mon temps à les photographier plutôt qu'à demander trois fois par cérémonie à l'oncle, la cousine ou la grand-mère de ne pas se mettre au milieu de l'allée s'il vous plaît. De plus, très souvent, les gens qui essayent de faire ainsi des photos "à la volée" en amateur utilisent des flashs orientés vers les mariés ce qui n'est pas très agréable pour eux et les "sort" du moment.


Et puis, certains moments sont définitivement gâchés par la présence de gens qui prennent des photos. Dans une église, lorsque la mariée remonte l'allée, j'ai quasiment systématiquement droit à des gens qui brandissent leurs portables, voire qui se déplacent dans l'allée pendant que la mariée marche pour faire des photos. Je te le dis sans détour si tu as un jour assisté à ce comportement : ça gêne tout le monde. C'est gênant pour le photographe qui travaille, mais c'est aussi et surtout très gênant pour les mariés qui souhaitent se regarder en avançant l'un vers l'autre et n'ont pas envie de trouver quelqu'un entre eux qui prend des photos.


Je ne vais pas te dire que les téléphones portables m'empêchent de travailler, en revanche clairement ça ne me facilite pas la tâche, et c'est un argument à prendre en compte.


Mais ça n'est pas le plus important


Le téléphone portable c'est un trou noir à émotions


Si les émotions paraissent amoindries sur l'image lorsque des invités utilisent leurs téléphone pour immortaliser un moment, c'est parce qu'elles le sont. Là, on touche au vrai problème, qui a des répercussions sur le rendu de l'image, certes, mais aussi sur le moment lui-même.


"L'instant ne peut pas être à la fois vécu et préservé." Frank Horvat


Cette citation vient d'un extrait d'interview entre Robert Doisneau et Frank Horvat, sur laquelle je suis tombée par hasard quand j'avais 16 ans. Elle résume merveilleusement tout ce que je pense de la photographie. Ce pour quoi elle est utile (en mariage, par exemple) mais aussi les travers dans lesquels je tombe moi-même dans ma vie personnelle, à vouloir photographier tout et n'importe quoi au lieu de, parfois, juste profiter du moment.


Ce qui charge un moment d'émotions, c'est le fait de le partager ensemble, les regards qui se croisent, les mains enlacent, qui acclament... Si tu regardes la scène à travers ton téléphone, personne ne croise ton regard, tu n'applaudis personne, ce moment de partage est amputé de quelque chose. La mariée va chercher ton regard en passant devant toi et ne le trouvera pas. De l'extérieur, je trouve ça un peu triste.


un couple rit tandis que les invités leur lancent des pétales de fleurs

Etant moi-même photographe, j'ai conscience qu'il serait malvenu de ma part de te reprocher de vouloir immortaliser un moment par la photographie, puisque c'est la définition même de mon métier. Mais être photographe de mariage implique généralement d’être spectateur de la scène que tu photographies, d’y être passif en quelque sorte, et d’observer les autres. Un peu comme au théâtre. Si tu sors ton téléphone pendant la sortie des mariés, tu bascules de mon côté, tu deviens spectateur de la scène.


C’est dommage, parce que si tu as été invité par les mariés, c’est parce qu’ils te veulent à leur côté, que tu dois être acteur de cette journée, toi aussi. Garde ça à l’esprit et efforce-toi de profiter du moment et du rôle que les mariés ont voulu que tu aies, ce jour-là !


Petite expérience personnelle


Sache qu'avant de tirer toutes ces conclusions et de te les écrire façon vieux sage dans Kirikou, j'ai fait littéralement toutes les erreurs que je t'invite à ne pas faire.


Un jour, une copine à moi se marie. Je suis invitée, pas photographe. Je décide de filmer son cortège au lieu de profiter du moment. Pourquoi ? C'est relou, ça va gêner le photographe principal, elle ne m'a rien demandé, bref, les arguments sont légions pour ne pas le faire. Je me suis convaincs que c’est vraiment une super idée avec plein d’arguments bidons, notamment le merveilleux « oui mais moi je suis photographe, alors mes vidéos rendront forcément bien ».



Non.


Résultat : ce sont des vidéos que j’ai toujours, que je ne regarde jamais (parce que j’ai toujours préféré les photos), qui ne sont d’aucune utilité à ma copine mariée puisqu’elles ne sont pas montées (puisque je ne sais pas le faire) et qui, cerise sur le gâteau, signifient sûrement que sur son reportage de mariage, il y a moi en train de ne pas profiter de son mariage parce que je suis trop occupée à me prendre pour Christopher Nolan.


Bref, c'est un constat d'échec cuisant : ce que j'ai fait n'a eu aucun impact positif, ça a même eu très certainement un impact négatif parce que je suis prête à parier que mon téléphone et mon air ahuri sont sur plusieurs de ses photos de mariage.


Donc ce que je t'écris dans cet article est le fruit de mon constat de photographe de mariage mais aussi le fruit de ma douloureuse expérience personnelle : s'il te plaît, range au maximum ton téléphone sur les mariages (sauf demande des mariés, évidemment).


Les cérémonies de mariage déconnectées


Pour éviter les problématiques posées par les téléphones pendant les mariages, de plus en plus de mariés optent pour des cérémonies voire des journées entières « déconnectées » en demandant spécifiquement aux invités de ne pas prendre de photos ou de vidéos (ce qui est encore facilité quand il y a un photographe ou un vidéaste sur l’événement). Le fait qu'on en arrive à voir de petits écriteaux devant une église afin de rappeler aux invités de ne pas utiliser leurs téléphones montrent bien qu'il faut savoir s'en détacher, parfois.


un couple s'embrasse devant le mur en granit de leur chapelle de mariage en Bretagne

Il y a de nombreux moments lors du mariage où utiliser son portable est (moins) problématique : vin d'honneur, repas, préparatifs. Mais les moments plus solennels que sont la cérémonie et la haie d'honneur des mariés sont des instants où il me semble vraiment préférable de ne pas utiliser son téléphone.


Je pense même que le prochain mariage que je ferai en tant qu'invitée, je le ferai sans appareil photo et sans téléphone portable. Je vais me lancer ce petit défi !


Personnellement, la majorité du temps, je suis obligée d'admettre que mon téléphone ne me sert à rien. Et quand j'utilise mon appareil photo dans ma vie personnelle, je sais que les photos seront triées, retouchées, classées, utilisées pour faire un album photo (ou plusieurs, j'ai un système de création d'albums familiaux un peu intense) ou pour être envoyées à ma famille. Bref, je sais quelle utilité j'en ferai, ça ne restera pas des extraits jamais utilisés stockés dans mon téléphone pour l'éternité, comme la vidéo de cortège de ma copine.


une mariée en train de descendre des escaliers éclairée par une haute fenêtre

Conclusion


Je ne te dis pas fermement de ne pas sortir ton téléphone durant un mariage auquel tu es invité(e), simplement de te poser plusieurs questions importantes. La première, c'est est-ce que les mariés préféreraient que je prenne des photos ou que je profite avec eux de ce moment ? La majorité des mariés avec lesquels je travaille n'ont pas envie que les invités prennent des photos à chaque instant, et n'osent pas forcément le leur dire parce qu'on vit dans un monde où ne pas utiliser son téléphone à tout propos est clairement l'exception et non la règle.


Au-delà des mariés, la seconde question à se poser c'est est-ce que mes souvenirs de ce moment seront aussi bons et aussi intenses si je sors mon téléphone, ou si je me contente de les regarder et de vivre ces instants-là ? Tu vas me dire c'est un peu de la philosophie de comptoir Manon, et peut-être au fond, mais j'ai vraiment l'impression qu'on a désappris à savourer certains moments de vie, et que le premier pas pour faire machine arrière c'est de se poser la question de l'intérêt du téléphone à tel ou tel moment.


C'est tout pour aujourd'hui, je te dis à la semaine prochaine (lol non, mais pour l'instant je suis toujours revenue sur ce blog, concentrons-nous sur le verre à moitié plein !)


Si tu veux voir mes reportages de mariage, c’est par ici. Si tu veux me contacter pour me parler d’un événement ou me dire que tu n’es pas du tout d’accord avec moi et que les téléphones c’est topitop, c’est par là.


A bientôt,


Manon

11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page