• Manon Douard

Les téléphones portables pendant les mariages : ce grand débat

Salut toi,


Aujourd’hui, petite réflexion personnelle sur un bonheur de technologie qui ne me pose aucun souci en temps normal mais qui peut vite devenir mon enfer personnel dans le cadre d’un mariage : le téléphone portable (ou l'appareil photo de tel ou tel invité, remarque, c'est la même idée).


Le téléphone, petit appareil certes très pratique, a progressivement renforcé un réflexe parfois problématique : celui de systématiquement vouloir immortaliser un moment important ou inattendu en le filmant ou en le photographiant. On a tous à l'esprit les vidéos de publics à des concerts avec des dizaines de petites lumières de téléphone qui brillent dans la nuit.


En mariage, cette habitude me pose quelques soucis que j’aimerais évoquer avec toi.


(Evidemment, cet article part du postulat que les mariés ne t’ont pas expressément demandé de faire des photos. Si c'est le cas, bien sûr, tu n'es pas du tout concerné par ce que je décris ici.)


Petite mise en situation

Imaginons que nous soyons ensemble à un mariage : tu es invité(e) et je suis photographe. Nous sommes devant l’église – je choisis volontairement ce moment parce que c’est celui où la problématique se pose le plus. Tu es dehors, avec les autres invités qui ont formé une haie d’honneur devant le bâtiment en attendant les mariés. Au moment où ils paraissent à la grande porte, tu sors ton téléphone et tu les filmes tandis qu’ils rient et qu’on leur lance des fleurs, du riz, ou des confettis.

Ici la sortie d'église de Lisa et Jérémy.


Moi, pendant que tu fais ça, je photographie. Je photographie les mariés, bien sûr, mais je photographie aussi, peut-être même surtout, les réactions de leur entourage. J’essaye d’immortaliser le regard ému d’une grand-mère, la fierté d’un parent, l’expression attendrie d’un ami… Et quand je veux te photographier, je me retrouve avec une photo de toi, souriant mais le regard baissé sur ton téléphone.


Qu’est-ce qui pose problème ?


A part, bien sûr le fait que tu ne peux pas matériellement filmer et lancer les confettis aux mariés et que donc, heureusement que papi et mami sont là pour compenser ton manque de bonne volonté, franchement bravo.

En plus, je le glisse en passant : ça m'aide clairement vachement plus que tu lances des confettis plutôt que sortir ton téléphone. Pense à moi, aide-moi, lance les confettis par pitié.


Mais donc, à par ça, qu'est ce qui ne va pas ?


Ce n'est pas photogénique


Je vais commencer par énoncer une évidence : visuellement, ce n’est pas (très) joli.


Dès lors que l’on photographie des gens, on va chercher à capter une émotion, un regard ou une attitude. Le problème, quand on prend une photo avec son téléphone (et c’est la même problématique avec un appareil photo, d’ailleurs), c’est qu’on regarde la scène à travers l’appareil. Le téléphone fait « écran », en quelque sorte, entre la personne photographiée et le photographe. On distingue moins les regards, il créé comme une distance avec le sujet de la photo. Il atténue les émotions qui transparaissent sur les visages, je trouve.


En d'autres termes : ce n'est pas très joli.

(en tout cas, moins joli que si tu avais tout simplement regardé la scène.)


Sur une photo de mariage, le côté festival de Cannes généré par une dizaine de téléphones portés à hauteur d’yeux peut être amusant, mais sur un reportage entier, je trouve que ça enlève vraiment énormément aux photographies, dans l’émotion qui s’en dégage bien sûr mais même tout simplement au niveau esthétique.

(Et puis ça peut être un chouïa oppressant.)


Je me souviens d’une photo que j’ai faite de l'assemblée lors d’une cérémonie religieuse. Tout le monde est assis et regarde les mariés, sauf un des invités qui est debout en train de faire des photos avec son appareil, au troisième ou quatrième rang, de mémoire. Sur la photo (que je n'ai pas gardée, du coup), ça détonne clairement, et on ne se préoccupe plus des gens assis et de leur expression émue parce qu'on est très focalisé sur ce monsieur debout tout seul qui prend des photos.


"L'instant ne peut pas être à la fois vécu et préservé." Frank Horvat


On en arrive à mon second point : prendre des photos au lieu de profiter de l’instant, outre le fait que ça rend mon travail plus compliqué, change ta perception de l’événement.


Etant moi-même photographe, j’imagine qu’il serait malvenu de ma part de te reprocher de vouloir immortaliser un moment par la photographie, d’autant que c’est exactement pour cette raison que j’ai choisi ce métier. Mais être photographe de mariage implique généralement d’être spectateur de la scène que tu photographies, d’y être passif en quelque sorte, et d’observer les autres. Un peu comme au théâtre. Si tu sors ton téléphone pendant la sortie des mariés, tu bascules de mon côté, tu deviens spectateur de la scène.


C’est dommage, parce que si tu as été invité par les mariés, c’est parce qu’ils te veulent à leur côté, que tu dois être acteur de cette journée, toi aussi. Garde ça à l’esprit et efforce-toi de profiter du moment et du rôle que les mariés ont voulu que tu aies, ce jour-là !


Expérience personnelle pour conclure ce petit argumentaire : j’ai filmé le cortège d’une copine qui se mariait lors de sa cérémonie laïque (je n'étais pas photographe, j'étais juste invitée). Je me suis convaincue que c’était vraiment une super idée de filmer sa cérémonie, avec plein d’arguments bidons, notamment le merveilleux « oui mais moi je suis photographe, alors mes vidéos rendront forcément bien ».

Non.


Résultat : ce sont des vidéos que j’ai toujours, que je ne regarde jamais (parce que j’ai toujours préféré les photos), qui ne sont d’aucune utilité à ma copine mariée puisqu’elles ne sont pas montées (puisque je ne sais pas le faire) et qui, cerise sur le gâteau, signifient sûrement que sur son reportage de mariage, il y a moi en train de ne pas profiter de son mariage parce que je suis trop occupée à me prendre pour Christopher Nolan.


Donc, si ça peut accréditer ma thèse : les vidéos de mariage au portable quand on est invité, j'ai testé : c'est moyen bof.


Les cérémonies de mariage déconnectées

Pour éviter les problématiques posées par les téléphones pendant les mariages, de plus en plus de mariés optent pour des cérémonies voire des journées « déconnectées » en demandant spécifiquement aux invités de ne pas prendre de photos ou de vidéos (ce qui est encore facilité quand il y a un photographe ou un vidéaste sur l’événement). Le fait qu'on en arrive à voir de petits écriteaux devant une église afin de rappeler aux invités de ne pas utiliser leurs téléphones montrent bien qu'il faut savoir s'en détacher, parfois.


Même si on ne te le demande pas, poses-toi la question : est-ce que les mariés préféreraient que je prenne des photos ou que je profite avec eux de ce moment ?


Je ne te dis pas fermement de ne pas sortir ton téléphone durant un mariage auquel tu es invité(e), simplement de te demander pourquoi tu souhaites le faire afin d’être sûr d'une part de profiter au mieux de l’événement, d'autre part d'aller dans le sens de ce que souhaitent les mariés. Après tout, c'est leur journée !


C'est tout pour aujourd'hui, je te dis à la semaine prochaine (je sais, c'est hyper ambitieux de vouloir soudainement reprendre mon rythme hebdomadaire mais que veux-tu, je suis une femme de challenges.)


Si tu veux voir mes reportages de mariage, c’est par ici. Si tu veux me contacter pour me parler d’un événement ou me dire que tu n’es pas du tout d’accord avec moi et que les téléphones c’est topitop, c’est par là.


A bientôt (dans sept jours normalement, on lâche rien)


Manon

CONTACT

manon.douard@outlook.fr

0678204135

RÉSEAUX

SOCIAUX

facebook

instagram

flickr