• Manon Douard

Lancer de bouquet et jeu du ruban

Mis à jour : sept. 18

Aujourd'hui, j'ai envie de te parler du lancer de bouquet, qui fait partie des grands incontournables d'une journée de mariage. Il arrive bien sûr que la mariée n'ait pas de bouquet ou souhaite le destiner à un autre usage, mais l'immense majorité du temps, qui dit mariage dit lancer de bouquet.


Et pour ma part, je n’aime pas spécialement ça.


Voilà, c’est tout pour moi.


Non, je vais argumenter, parce que je sens bien que je fais grincer quelques dents avec une telle assertion.


J'ai commencé à réfléchir à la question quand je préparais mon mariage, et cette réflexion s'est poursuivie quand je suis devenue photographe de mariage. Ce ne sont pas des critiques, plutôt des observations que j'ai faites au fil du temps. Je me suis donc dis que j'allais me fendre d'un article pour t'expliquer tout ça. Que tu es content(e) !


Le lancer de bouquet en étant photographe


Visuellement, le lancer de bouquet impose pas mal de contraintes au photographe.


Tout va très vite


La première vient tout simplement de la durée d'un lancer de bouquet. C'est une activité qui dure très peu de temps, puisqu’il s’agit pour le photographe de prendre en photo le moment où la mariée lance le bouquet, puis celui où l’une des participantes l’attrape, soit en tout quelques secondes au maximum. Outre le fait que ça génère un peu de stress pour le photographe (on n'a pas envie de devoir faire refaire l'activité à tout le monde parce qu'on a raté le moment), on a objectivement pas le temps de faire beaucoup de photos.

Une de mes photos au mariage de Ludovic et Sarah

En quelques secondes, pas le temps de bouger ou de tester plusieurs angles et réglages : on se met en place, on ne bouge plus, on prend une rafale de vingt photos dont on conservera les deux ou trois plus jolies.


Le photographe se place généralement face à la mariée, afin de capturer les émotions des visages. On n’a donc pas non plus beaucoup de choix pour ce qui est de l’angle de la prise de vue. Bien sûr, en tant que photographe, je pourrais "innover" et me placer ailleurs, mais mes mariés seraient sûrement déçus de ne pas avoir cette fameuse photo traditionnelle des reportages de mariage, et ça serait injuste de la leur refuser (et puis c'est leur reportage, c'est donc évidemment leurs choix et leurs envies qui doivent prévaloir).


Un risque de manque de dynamisme


Les conditions du lancer de bouquet rendent parfois difficile le fait d'obtenir des photos amusantes et dynamiques.


Généralement, les femmes qui participent à cette activité et qui doivent réceptionner le bouquet sont en robes/tenues habillées avec des chaussures peu adaptées à un mouvement impromptu style sauter en l'air. Le tout étant le plus souvent organisé dehors, donc sur une pelouse, on n'ose souvent pas faire des mouvements trop amples, par peur de tomber, de se faire mal, ou de blesser sa voisine (oui, là, je parle d’expérience, j’ai eu l’occasion d’enfoncer mon talon dans le mollet de quelqu’un lors d’un lancer de bouquet). A cela s’ajoute le fait que quand on se sait scruté par tous les autres invités, on se dit que ce n’est peut-être pas le moment de prendre des libertés avec les lois de la gravité.


Un myen simple de pallier ce problème, si les joueuses sont d’accord, est tout simplement de se mettre pieds nus le temps de l'activité : ça peut permettre aux participantes d'être plus à l'aise pour "jouer" le jeu, et donc d'avoir en plus des photos amusantes et dynamiques !


Ces réflexions m'ont amenées à étudier de plus près une alternative au lancer de bouquet, dont j'aimerais te parler ici : le jeu des rubans. L'objectif est le même que le lancer de bouquet : la mariée "offre" son bouquet à la gagnante, mais l'activité en elle-même est un peu différente. L'occasion de varier, donc !


Le jeu des rubans


Le concept est très simple : on enroule autour du bouquet plusieurs rubans d’une longueur de trois mètres environ. Les participantes forment un cercle autour de la mariée, chacune tenant un ruban (ils doivent donc être suffisamment longs pour que le cercle ainsi formé soit assez large). Le but est d’éliminer progressivement les candidates – en coupant leur ruban aux ciseaux ou en le détachant du bouquet – jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une joueuse qui est déclarée gagnante.

Photo de moi prise à mon mariage par copine-Amandine Ropars

(Oui, j'ai choisi d'illustrer cet article avec une photo de moi, parce que l'idée que la seule photo de moi existant sur ce blog soit celle de mon album photo australien me déprimait franchement.)


Idéalement, les rubans doivent être assez longs pour que la mariée, qui tient son bouquet au-dessus de sa tête, ne voit pas à qui appartient le ruban qu’elle coupe et soit donc totalement impartiale lors du jeu !


Evidemment, cette règle n'est pas immuable, c'est toi qui décides ! Tu peux très bien tenir le bouquet devant toi ou former un cercle plus resserré avec des rubans plus courts : c'est à toi de décider !


La photographe que je suis voit plusieurs avantages à ce format


Le jeu des rubans présente l’avantage de durer plus longtemps que le lancer de bouquet. Outre l’installation, on peut couper les rubans progressivement, mettre de la musique, faire marcher les joueuses autour de la mariée ou les faire se croiser pour enrouler les rubans afin de rendre impossible de déceler quel ruban appartient à qui… Le tout peut donc durer plusieurs minutes, ce qui d'une part permet de proposer aux invités une animation plus longue, d'autre part donne plus de temps au photographe pour immortaliser le moment.

Photo tirée du reportage mariage d'Hélène et Thomas


Cette durée plus importante est avantageuse pour ton photographe, car cela lui permet de se déplacer et de varier les plans, là où un lancer de bouquet « classique » sera plus contraignant de ce point de vue, à moins de le refaire plusieurs fois, ce qui n’est pas très intéressant ni pour les mariés ni pour les participants. Ici, le jeu durant parfois plusieurs minutes, je suis sûre en tant que photographe d'avoir le temps de bouger pour prendre la mariée, les joueuses, les invités qui regardent... Le reportage final aura donc des photos plus variées de ce moment précis.


Sur le plan esthétique, je trouve personnellement cette activité très photogénique : si les rubans sont d'une même teinte et assez longs, par exemple, les photos peuvent avoir un côté « manège » que je trouve très joli.


Une variante plus accessible


On peut bien sûr faire participer beaucoup de monde au lancer de rubans, puisqu’il suffit d’en prévoir davantage. De ce point de vue-là, pas d'avantage comparatif par rapport à un lancer de bouquet traditionnel qui ne limite pas non plus le nombre de participantes.


Je trouve cependant que cette variante peut être plus rassurante pour certaines joueuses. Tout ce qu’on demande aux participantes ici, c’est de former un cercle, tenir leurs rubans, et éventuellement marcher si la variante du jeu le demande. Elles peuvent donc rester à distance respectable les unes des autres, sans aucun stress de mal faire ou d’être mal à l’aise. Cet argument dépend bien sûr de la mentalité de tes invités : dans le cas de mon mariage, par exemple, la question se posait ; peut-être que dans le tien, tout le monde participera au lancer de bouquet sans aucune réserve !


Le lancer de bouquet version garçons


Cette idée ne vient absolument pas de moi, mais de Ludovic, un de mes mariés. Comme il est basketteur, il a eu l’idée d’organiser lors de son mariage son propre lancer de bouquet, en lançant, lui, un ballon de basket à ses invités.


Les photos étaient très drôles. Là où les filles ont des tenues qui leur permettent moins d’extravagance, j’ai eu la joie d’assister à un véritable pogo quand il s’est agi pour les garçons d’attraper le ballon : on a même perdu une paire de lunettes dans la bataille ! Etait-ce parce qu'un ballon est plus facile à saisir qu’un bouquet, ou que l’idée de se fracasser les uns contre les autres leur était égale ?

Comme tu le vois, ici, pas de problème de dynamisme, on a tout ce qu'il faut !

En tout cas, ça valait le coup, outre le rendu que je trouvais sympa, le fait de proposer un lancer de bouquet masculin a permis à l’activité lancer de bouquet de durer plus longtemps et de s’adresser à tout le monde, filles et garçons !


Depuis, je me garde cette idée dans un coin de la tête, et je te la propose ici. Tu peux évidemment lancer autre chose qu’un ballon de basket, mais l’idée d’une version masculine du lancer de bouquet (ou de toute autre activité qui la remplacerait) est intéressante, à mon sens, car elle permettrait d’inviter à jouer tous ceux qui le souhaitent parmi tes invités.


Pour avoir un aperçu de mes reportages de mariages, c'est par ici !


Je te souhaite un bon premier mai (sans muguet, je suis tristesse)


A plus tard,


Manon

CONTACT

manon.douard@outlook.fr

0678204135

RÉSEAUX

SOCIAUX

facebook

instagram

flickr