• Manon Douard

Saison 2021 : mes photos de mariage préférées

Bonjour toi,


Avant toute chose : Joyeux Noël !

Sache que j'ai préparé cet article en avance, parce que je savais que le 24 décembre, je le passerais certainement à boulotter des Raffaello avec mon frère en gloussant.


J'ai couvert mon dernier mariage de 2021 le 11 décembre, il y a tout juste deux semaines. J'avais envie d'écrire un article à l'occasion de cette clôture de saison, et je me suis dis que ça serait sympa de revenir sur les photos que je préfère de cette cuvée 2021.


Nota : je le précise, c'est important, ici je ne classe pas les photos avec des critères esthétiques objectifs. D'abord parce que je serais bien incapable d'avoir une quelconque objectivité sur mon propre travail, ensuite parce que l'idée n'est pas de comparer mes mariages, ou de décréter que telle photo a plus de valeur parce que prise un jour où la lumière était comme ci ou le lieu comme ça. C'est un classement plutôt arbitraire basé sur ma fierté d'avoir pris telle ou telle photo parce que les conditions étaient difficiles, parce que j'étais pressée par le temps, parce que j'ai eu une inspiration soudaine ou parce qu'elle me rappelle un moment amusant.


Photo numéro 1 : le portrait en noir et blanc de Mathilde lors de ses préparatifs à Nancy

J'aime beaucoup cette photo parce qu'il y a quelque chose dans ce portrait d'un peu... Ethéré, je dirais, avec un petit air de photo de mode, ce qui m'amuse car je n'en fais jamais.


Cette photo, c'est typiquement un hasard chanceux, pour reprendre une expression de ma copine Amandine. Je shootais les préparatifs en rafale, Mathilde s'est retournée vers moi et dans la série de photos que j'ai prises de ce moment, il y avait celle-ci. Un léger flou de bougé, le placement de ses cheveux et le cadrage global font que j'aime beaucoup cette photo.


Photo numéro 2 : le sourire de Rodica lors d'une séance improvisée chez les mariés, au Luxembourg

Ce qui me plaît ici, c'est le contexte.


Cette photo a été prise le jour du mariage civil de Rodica et Jérémy, des mariés de ma copine Sabrina, qui est wedding planner. Elle avait réalisé des compositions florales chez eux à l'occasion de leur mariage civil. Comme il n'était pas prévu que le photographe de l'événement vienne chez eux, Sabrina m'a demandé de venir une petite heure chez les mariés pour faire quelques photos de ses compositions. Moi j'étais contente de venir aider une copine, et ça me donnait aussi l'occasion d'avoir de jolies photos de compositions florales, pour illustrer mon blog ou mes réseaux sociaux.


Le bouquet de la mariée, que Rodica tient dans les mains, était tellement massif qu'on ne trouvait aucun angle adéquat pour le photographier (cette branche d'orchidées est splendide mais elle faisait basculer tout le bouquet quel que soit le vase dans lequel on essayait de le mettre). Du coup, j'ai profité de deux minutes de battement pour demander à Rodica, qui portait ce somptueux kimono blanc pour sa cérémonie de mariage civil, de tenir le bouquet et de se placer devant le mur de son salon, qui est comme tu le vois dans les tons gris et qui rappelle presque les fonds gris utilisés en photo studio. Il y avait un énorme ficus que j'ai dû déplacer et que j'ai manqué renverser sur quelqu'un pour pouvoir prendre cette photo, mais le rendu est très sympa.


J'aime beaucoup cette photo parce que je sais que derrière cette pose aux allures de shooting, il y a deux minutes complètement chaotiques pour dégager le ficus du champ, s'excuser auprès d'une des mamans des mariés sur laquelle j'ai failli le faire tomber, attraper Rodica qui s'apprêtait à partir, lui coller le bouquet dans les mains et profiter d'un temps mort de quelques dizaines de secondes pour prendre la photo. Photo qui respire la tranquillité et le calme alors que sur le moment, c'était un joyeux bordel.


Photo numéro 3 : le moment 'découverte de la mariée' d'Alicia et Julien au Château du Fréhaut, en Meurthe-et-Moselle

J'aime bien cette photo parce que j'aime beaucoup le mouvement. Et le moment. Julien était très ému en découvrant sa fiancée, et la manière dont il a enlacé Alicia m'a permis de prendre cette photo dont j'aime beaucoup le rendu. On devine son émotion à la manière dont il l'enlace et à l'expression de son visage. J'ai choisi le noir et blanc pour cette photo (pourtant j'adorais la couleur du costume de Julien) parce qu'il donnait de la profondeur à la photo, je trouve.


Photo numéro 4 : les sourires de Sara et Clément, lors de leur mariage célébré chez eux, en Meurthe-et-Moselle

Cette photo n'est qu'une de celles sur lesquelles on voit le rire aux éclats de Sara, mais il fallait bien que j'en choisisse une. En l'occurrence, la raison est simplement que le rire de Sara habillerait n'importe quelle photo, accompagnée de son amoureux à côté d'elle. Cette photo m'amuse aussi parce que derrière eux, on voit la copine Sab qui est en train de vaquer et de vérifier ses bouquets parce que ok la fête bat son plein, mais il faut vérifier pour la 25e fois que les compositions florales sont toutes nickel.


Photo numéro 5 : le portrait d'Olivia et Cyril, au Domaine la Ferme du Parc à Chattignonville

J'ai parlé de ce mariage indien dans un (très) long article dans lequel j'évoque cette séance photo de couple improvisée. Nous étions en retard sur le planning et je leur ai volé quelques minutes pour une séance en amoureux parce que le soleil descendait sur l'horizon et que la lumière était magnifique. Nous en avons tiré une série de photos, dont ce portrait qui reste mon préféré du mariage.


Photo numéro 6 : (un autre) portrait d'Olivia pendant ses préparatifs, à Paris

Là mon seul argument c'est qu'entre ses bijoux, ses cheveux de jais, son grand sourire et son sari doré, elle est l'incarnation que je me faisais de la princesse orientale. Franchement Aladdin n'aurait jamais choisi Jasmine si Olivia avait été dans le coin à ce moment-là. Sauf qu'Olivia aurait choisi Cyril quand même donc Aladdin aurait eu le cœur brisé, ce qui nous aurait privé de la chanson Ce Rêve Bleu. Finalement, on l'a échappé belle.


Nota : oui j'utilise plusieurs photos du même mariage, je t'avais prévenu que ça serait le bordel, ce classement.


Photo numéro 7 : Charly qui décroche sa robe de mariée, au Domaine de Vauluisant

J'ai pris cette photo pendant les préparatifs de la mariée. J'avais accroché la robe en hauteur pour la photographier dans l'encadrement de cette haute fenêtre, et j'avais approché un fauteuil parce que je fais 1m20 et que pour l'accrocher j'avais besoin d'un tabouret. Charly a dû refaire la même manipulation pour descendre la robe, et j'en ai profité pour prendre cette photo que j'aime beaucoup.


C'est typiquement pour publier ce genre de photos que j'estime que la communication avec les mariés et la confiance mutuelle est importante dans ce métier. Je m'assure toujours de l'accord des mariés avant de publier des photos de leur mariage, ce qui se justifie d'autant plus quand il s'agit de moments intimes comme les préparatifs.


Photo numéro 8 : le Day After d'Hélène et Thomas à la cascade du Tendon, dans les Vosges

Légère triche avec cette photo qui a été prise en octobre 2020, mais qui mérite quand même sa place dans ce classement parce que 1) c'est les copains 2) c'est une cascade 3) ce classement n'a aucun sens, arrête de faire comme si c'était une découverte.


Cette photo n’a pas été prise lors d’un mariage - tu t’en doutes, si un domaine de la région avait sa propre cascade, j’aurais déjà tout fait pour y élire résidence. Elle vient du Day After d’Hélène et Thomas, une séance photo que nous avons planifiée après leur mariage pour qu'ils puissent remettre leur tenue et faire des photos en tenues de mariés dans un endroit qui leur tenait à cœur.


Outre le côté graphique et stylé de la photo (que celui d’entre nous qui a une photo de lui en tenue de marié devant une cascade lève la main), le contexte est amusant. Déjà, il faisait froid. Le Day After a eu lieu au début de l’hiver, il faisait 13 degrés, donc si la photo semble irradier la détente, je te confirme qu’on avait tous un peu froid, surtout Hélène avec ses épaules nues. Ensuite, en plus d’avoir froid, Hélène avait surtout le vertige, comme son air tranquille et serein ne le laisse pas du tout supposer. J’avais la hantise de leur avoir suggéré une pose dangereuse et de les voir glisser de ce rocher trempé puis tomber au bas de la cascade - avec ma maladresse naturelle, ce genre de mésaventure est mon lot quotidien. Heureusement, tout s’est bien terminé !


Photo numéro 9 : la séance couple de Caroline et Matthieu au jardin botanique de Metz

Cette photo a été prise lors de la séance couple de Caroline et Matthieu, au jardin botanique de Metz, où il se sont rencontrés pour la première fois. Caroline aime beaucoup les fleurs et est même versée en botanique. Elle connaît les noms de beaucoup de fleurs contrairement à moi qui divise les espèces florales en trois grandes catégories : les trucs qui ressemblent à des pâquerettes, les trucs qui ressemblent à des roses et les trucs qui ne ressemblent à rien.


J'aime bien cette photo parce que je trouve la composition jolie : les fleurs, le soleil et le mouvement de la mariée.


Photo numéro 10 : la séance photo improvisée de Lucie et Maxime à Charleville Mézières

Cette photo sur la jolie passerelle bleue de Charleville-Mézières a été improvisée en passant devant, c'est pour ça que je l'aime bien. Le bleu du ciel, celui du pont, et celui de la veste de Lucie nous ont permis de faire cette jolie photo dans les tons ocres et bleus. C'était aussi un de mes premiers mariages de l'année, en avril 2021. Jusqu'au dernier moment la possibilité de ne pas pouvoir le célébrer existait, ce qui rend cette photo d'autant plus importante. J'ai tendance à l'oublier un peu maintenant que les mariages se normalisent, mais le spectre du Covid a pesé sur de nous pendant longtemps, menaçant chaque mariage durant toute la première partie de l'année.


Photo numéro 11 : Julie dans une clairière en Bretagne

Julie, c'est ma meilleure amie. Elle est merveilleuse, ce qui justifie sa présence ici.

Mais cette photo (que j'adore) me permet surtout de faire passer un message que je pense important.


Julie est restauratrice. Elle avait prévu de se marier en 2021, mais le Covid a frappé fort et l'a obligée à repenser son mariage. Mais Julie est un peu comme un char qui trace son sillon. Elle se prend des coups, c'est pas toujours évident, mais elle est têtue comme une mule, donc elle allait se marier, tout simplement parce qu'elle l'avait décidé, que pour elle c'était important, et que la variable financière du mariage n'était pas sa priorité. Son budget mariage étant passé dans le sauvetage de son restaurant, son mariage c'est du système D : robe de mariée Asos, boucles d'oreilles H&M, brunch du lendemain transformé en galettes de sarrasin maison cuite dans une immense poêle sur un barbecue improvisé - les meilleures galettes de ma vie, et j'ai grandi aux portes de la Bretagne donc je peux t'assurer que j'en ai goûté un paquet.


Peut-être que j'ai les yeux de l'amour, mais ma bestah vêtue d'une tenue qui a coûté en tout et pour tout 130 euros et en train de fumer des gitanes le jour de son mariage, je la trouve magnifique.


Julie me permet de conclure ce classement avec un message ô combien important : tu peux te marier avec un très petit budget et être très belle. Tu peux te marier avec un petit budget parce que tu n'as pas les capacités ou l'envie de faire un très grand mariage, et ça ne veut pas dire pour autant que tu auras des images ratées ou que tu ne te sentiras pas joli(e) le jour de ton mariage. Tu peux te marier avec un petit budget mais mettre un gros budget sur la prestation photo, tout comme tu peux investir beaucoup d'argent dans ton mariage mais ne pas vouloir de photographe. Conclusion : fais comme tu veux. Fais comme tu peux, surtout. Instagram, Pinterest, tout ça, c'est très bien, ça nous donne des idées, ça nous fait rêver, mais ça peut générer un sentiment de frustration si ça devient un outil de comparaison.


Ma saison 2022 promet déjà d'être riche en jolis mariages, avec parfois des idées tout à fait merveilleuses (un repas de mariage raclette : je suis hypée comme jamais). Vivement le classement de l'année prochaine !


Je te souhaite de très belles fêtes de fin d'année, beaucoup de rires, de chocolat, et de raffaellos.


Tu peux retrouver mon portfolio de mariage par ici.

Pour me contacter et me parler de ton projet, c'est par là !


A bientôt,


Manon






67 vues0 commentaire