• Manon Douard

Photographe de mariage : mes modalités de rendu des photos

Bonjour toi,


L'un des points que j'aborde systématiquement avec les couples qui me contactent, ce sont les modalités selon lesquelles je rends les reportages de mariage.


Le problème, quand on booke un photographe de mariage, c'est que ça peut être difficile pour les mariés de se projeter et d'avoir une idée précise de ce qu'on va leur rendre. Bien sûr, tous les échanges que tu pourras avoir avec ton photographe servent, entre autres, à te rassurer et à te projeter avec lui sur cette fameuse journée, mais je ne peux pas te montrer des photos qui n'existent pas encore. En revanche, je peux te donner des chiffres et des délais bien définis afin de préciser au maximum les contours d'une prestation de photo de mariage.


Ici, on va parler de l'après-reportage : délais de post-production, rendu des photos, droit à l'image et utilisation de ton reportage de mariage.



La Post-Production


La durée du post-traitement


Dans mes contrats de prestation, j'indique une durée maximale de trois semaines avant remise des photos aux mariés. Généralement, je m'impose de rendre les photos dans les dix à quinze jours qui suivent l'événement, mais je m'accorde une semaine supplémentaire dans le délai officiel indiqué sur mes contrats pour pallier d'éventuels contretemps, notamment en haute saison : si j'ai plusieurs mariages sur une même semaine, si j'ai des prestation particulièrement longues qui induisent donc un temps de travail en post-production plus important, si une prestation dure spécifiquement plus longtemps etc.


Je trouvais trop compliqué et fastidieux de changer la durée de post-production indiquée sur les contrats en fonction de la durée de la prestation. Je préfère donner un délai universel de trois semaines, quelle que soit la prestation effectuée.


Le nombre de photos rendues


Point important : chaque prestation de reportage de mariage comporte un nombre minimum de photos rendues - ce nombre varie avec le nombre d'heures de la prestation, ce qui est logique.


Pourquoi avoir un nombre minimum de photos rendues ? Tout simplement parce que je trouve ça rassurant pour les mariés. Comme je l'ai déjà dit, c'est difficile en tant que client d'avoir une idée précise de ce que sera son reportage photo. L'un des points de repères que je donne, c'est ce fameux nombre minimum de photos. Quoi qu'il arrive, les mariés savent qu'ils auront "au moins" X nombre de photos dans leur reportage.


Je n'ai pas de nombre maximum de photos rendues. Si je devais en rendre 400, et que j'en ai 412 qui sont biens, je ne vais pas perdre du temps supplémentaires à scanner le reportage pour supprimer les 12 photos supplémentaires. Je rendrai simplement un peu plus de photos que prévu : c'est généralement une bonne surprise pour les mariés.


Nota : ce nombre de photos minimum existe davantage pour mes mariés que pour moi, puisque moi de toute façon, je ne le respecte jamais. Lors d'un de mes derniers mariages, je devais rendre 600 photos minimum, j'en ai rendues 769 : beaucoup d'invités, beaucoup d'activités amusantes, beaucoup de photos, paf 769. On me reprochait déjà mon manque de synthèse durant mes études, visiblement ce trait de caractère ne s'est pas spécialement amélioré avec mon activité de photographe.


Fais-je des séances couple d'environ 300 photos que je dois ensuite trier ? Absolument.


Les supports de rendu des photos


Je rends toujours les photos par deux biais :


- Une galerie privée dont je donne l'accès aux mariés, et via laquelle ils peuvent visionner et télécharger les photos.

- Une clé USB que je poste généralement en même temps que je crée la galerie privée.


La clé USB


En tant qu'ancienne mariée, je me souviens que la clé USB, je trouvais ça sympa parce qu'elle accompagnait un packaging spécifique que je trouvais joli. Bien sûr, a priori tu vas choisir un photographe pour la qualité de son travail et pas parce qu'il remet les photos dans une jolie boîte, mais je trouve que c'est quand même un point appréciable. Et puis c'est la note finale de la prestation, donc autant qu'elle soit positive !



Mes packagings de mariage sont les mêmes que ce que tu vois sur la photo ci-dessus : une petite boîte qui reprend les prénoms des mariés et leur date de mariage avec à l'intérieur quelques tirages, une clé USB et des grains de lavandes.


La clé USB, donc, c'est sympa, mais ça pose plusieurs problèmes :


Problème n°1 : la diffusion des photos à l'ensemble des personnes présentes au mariage. Difficile de faire passer les 300/400/600 photos aux 20/50/100/300 invités d'un mariage, à moins de disposer toi-même d'une galerie ou d'un service Cloud que tu sais utiliser. L'autre option c'est de faire passer la clé USB, auquel cas je te donne trois semaines avant de ne plus savoir chez qui elle est rendue.


Problème n°2 : la durabilité de l'objet. Dès lors que les fichiers sont stockés sur un support physique, la question de la détérioration de celui-ci se pose. C'est entre autres pour ça que je ne sauvegarde pas mes photos uniquement sur des disques dur externes mais que j'ai aussi un Cloud : les supports physiques ne sont pas éternels.


Problème n°3 : la facilité étonnante avec laquelle on perd tous nos clés USB. Qui n'a jamais retrouvé 3 clés différentes au fond d'un tiroir en ayant aucune idée de ce qu'il y a dessus pour finalement découvrir d'obscures photos de séjours datant de 2008 ?


Conclusion : la clé USB dans un packaging joli, oui, mais je veux pouvoir proposer en parallèle une galerie en ligne.



La galerie photo


Petite recontextualisation : j'utilise plusieurs supports pour le stockage de mes photos. J'ai d'abord un double disque dur externe, mais j'ai aussi un espace de stockage en ligne, que j'ai commencé à utiliser il y a plusieurs années maintenant, pour stocker mes photos personnelles. Toutes mes photos sont classées par albums et par dates sur cet espace de stockage - actuellement, il y a plus de 31000 photos là-dessus.


Quand j'ai commencé à me professionnaliser, j'ai naturellement créé des albums pour mes photos professionnelles sur ce même espace de stockage, afin de tout sauvegarder au même endroit. Quand j'ai cherché un système de partage de galeries pour pouvoir transmettre leurs photos aux mariés, j'ai découvert sur ce fameux site, je pouvais facilement partager n'importe quel album en générant simplement un lien de partage. Je transmets ensuite ce lien aux mariés, qui peuvent à leur tour le donner à leurs invités : globalement, n'importe qui en possession du lien peut accéder à la galerie, visualiser et télécharger les photos.


Personnellement, cette solution m'arrange car elle me permet de continuer à stocker tous mes fichiers au même endroit, ce qui me facilite grandement la vie puisque ça me permet d'avoir un même process de sauvegarde quelle que soit la photo concernée. Côté mariés, ça leur permet de visualiser leur galerie et de transmettre le lien à leurs invités de manière à ce que toutes les personnes présentes à la noce puissent consulter rapidement la galerie et télécharger les photos qui les intéressent.


Sur ce site, je n'efface jamais aucune galerie une fois qu'elle est créée. ça me permet de renvoyer le lien de la galerie aux mariés très rapidement, même plusieurs mois après le mariage. ça permet surtout, en cas de perte de données de leur côté, d'optimiser les chances de pouvoir leur renvoyer les photos (puisqu'elles sont à la fois sur mes disques durs et sur cet espace de stockage en ligne).


Sur ce site il y a donc tes photos, mais il y a aussi mes photos de famille, les miennes et même celles de mes parents et grands-parents. Si je perds tes photos, je perds mes photos. Et si je perds mes photos, c'est clairement l'Apocalypse. Tes photos sont rangées avec les miennes : crois-moi, c'est la meilleure assurance possible pour toi !


La question de la diffusion des photos


Le partage des photos par les mariés et leurs invités


Cet aspect-là est très simple : dès lors que je suis créditée, je n'ai aucun problème à ce que qui que ce soit partagent les photos que j'ai prises. Le seul cas de figure où ça peut me poser problème, c'est si un filtre est appliqué à ma photo, parce qu'alors elle ne sera plus représentative de mon travail, et pourrait contribuer à induire en erreur les futurs mariés.


Le partage des photos par la photographe


Je prends toujours le temps d'aborder ce point oralement avec les mariés, parce que je trouve que la question de l'usage fait de leurs photos est clairement la base d'une relation saine de confiance et de transparence.


Par défaut, j'indique dans mes contrats que je suis autorisée à utiliser les photos dans le cadre de ma communication professionnelle (mon site internet, mes plaquettes de présentation et mes différents réseaux sociaux, notamment). Contractuellement, ma clause d'utilisation des photos est assez simple : j'ai le droit d'utiliser les photos que je réalise lors de l'événement pour lequel je suis engagée.


Ceci étant dit, la qualité de mon travail est clairement basée en partie sur la relation de confiance et de bienveillance que je m'efforce de créer avec tous mes mariés. Pour moi, cette relation passe aussi par le fait de m'assurer qu'ils soient les premiers à découvrir leur reportage. Je ne poste donc jamais aucune photo d'un mariage avant que les mariés concernés n'aient :

- Visualisé leur galerie (c'est quand même agréable de découvrir ses photos tranquillement sur la galerie dédiée plutôt qu'en scrollant sur Instagram sans avoir été prévenu).

- Aient pu mettre un veto sur certaines photos s'ils ne souhaitent pas qu'elles soient diffusés (des enfants dont les parents ne veulent pas qu'ils apparaissent sur Internet, des photos un peu intimes lors d'une découverte ou des préparatifs, etc.) Cela permet de laisser aux mariés la possibilité de contrôler les photos qui seront diffusées et de donner leur avis. Généralement il n'y a que trois ou quatre photos maximum qui sont ainsi mises de côté : rien qui m'empêche de communiquer, et au moins les mariés conservent le contrôle sur leurs photos et l'usage qui en est fait.


Et voilà pour ce tour d'horizon des modalités de rendu de mes reportages de mariage !

Petit récapitulatif :

- Un nombre de photos minimum pour chaque prestation photo.

- Un délai de trois semaines maximum de post-production.

- Remise des photos sur clé USB et via une galerie privée.

- Les mariés visualisent toujours leur galerie en premier.

- Aucune photo n'est diffusée où que ce soit avant que les mariés aient validé leur reportage.


Je te dis à bientôt pour un nouvel article - a priori à propos d'un mariage, car la saison bat toujours son plein ! Tu peux aussi retrouver sur mon site mes reportages de mariage et plus d'informations sur mes prestations ou mes déplacements.


Manon





36 vues0 commentaire