Photographie de mariage montrant les mariés arrivant à leur vin d'honneur. Ils marchent avec leurs témoins qui agitent des fumigènes blancs

Je suis née à Nantes, et j'ai grandi en Loire-Atlantique. Mes premiers pas de photographe se sont faits entre autre sur le sentier des douaniers de Pornic où nous promenions très souvent. J'ai ensuite dû quitter la région pour mes études puis mes débuts professionnels. Ma reconversion à la photographie de mariage m'a donné l'occasion travailler en Loire-Atlantique, notamment sur le bord de mer du côté de Pornic.

portrait de la mariée durant ses préparatifs le jour de son mariage

J'ai élaboré mes formules de prestations de mariage en fonction du nombre d'heures de prestation le jour J : je propose des reportages de 6h, 9h ou 12h de prestation. Les échanges avec les mariés permettent de définir ensemble si l'une de mes formules standards leur conviendrait ou s'ils souhaitent prévoir une prestation sur-mesure. 

Je m'efforce de livrer aux mariés leur reportage de mariage trois semaines maximum après l'événement. Je crée une galerie en ligne mise à la disposition des mariés. En parallèle, un coffret personnalisé leur est envoyé contenant quelques tirages de leur mariage et une clé USB contenant l'ensemble de leur reportage.

La galerie en ligne permet aux mariés de parcourir tranquillement leurs photos et de me faire leur retour. J'attends toujours leur aval et leur validation de leur galerie avant de poster des photos de leur mariage, que cela soit sur mon site ou mes réseaux sociaux. Outre le fait que je préfère bien sûr m'assurer que les mariés sont satisfaits de leur reportage avant de le diffuser, je ne veux pas prendre le risque de mettre à mal la relation de confiance que je m'efforce de construire avec eux en diffusant leurs photos avant qu'ils aient pu en prendre connaissance eux-mêmes.

photo d'une mariée s'apprêtant à lancer son bouquet le jour de son mariage

MARIAGE

Charly & Romain

Mariage de Jeanne et Malo (329 sur 702).jpg

MARIAGE

Malo & Jeanne

Mariage d'Olivia et Cyril-359.jpg

MARIAGE

Olivia & Cyril

Mon approche en photographie de mariage

Les mariés me contactent en premier lieu parce que mes photos peuvent correspondre à ce qu'ils recherchent pour leur mariage, mais les premiers échanges sont l'occasion de valider un point essentiel à toute bonne collaboration sur un mariage : s'assurer qu'il est possible de travailler ensemble dans la confiance et la bienveillance. La compétence technique est bien sûr nécessaire, mais je pense qu'il est plus facile de travailler en sentant que les mariés me font confiance et se sentent légitimes à me faire part de leurs doutes ou de leurs inquiétudes, que ça soit le jour J ou avant.

Cette relation de confiance que j'essaye de construire avec chaque couple est avant tout basée sur la transparence : nous prenons le temps de discuter ensemble et de préciser chaque point de la prestation, de répondre à chaque interrogation. Par défaut, je réalise deux entretiens 'obligatoires' dans le cadre d'une prestation photo de mariage. Le premier échange est celui qui permet aux mariés de confirmer s'ils souhaitent travailler avec moi et où nous prenons le temps de détailler chaque aspect de la prestation photo. Le second échange a lieu quelques jours ou semaines avant le mariage afin de balayer le planning intégral de la journée et vérifier que j'ai toutes les informations nécessaires pour le jour J ? Certains couples n'ont pas besoin de faire plus que ces deux échanges, d'autres préfèrent des points réguliers : je m'adapte aux besoins de chacun !

Côté technique photo, c'est l'approche reportage que je privilégie, et les photos les plus spontanées possibles. Mon objectif est que chaque reportage retranscrive le plus fidèlement possible l'atmosphère et les émotions propres à chaque mariage. J'obtiens ce résultat en alternant des moments où je suis plutôt discrète, me contentant d'observer et de photographier l'instant ; et d'autres moments où je me fais plus présente lorsque les mariés ou les invités le souhaitent : photos de groupe, séance couple ou invités un peu intimidés par l'appareil, par exemple.

Mes premiers pas de photographe
sur les sentiers de Pornic

J'ai découvert la photographie adolescente, quand je me suis appropriée le réflex que mon père avait offert à ma mère (qui le trouvait "un peu lourd" - l'appareil, pas mon père, qui lui est charmant). J'ai commencé la photographie avec les paysages que je connaissais et que j'aimais : les Côtes d'Armor où j'allais en vacances, et les sentiers de bord de mer de Pornic, où nous allions très souvent en famille le weekend.

Je me suis ensuite reconvertie à la photographie de mariage, avec l'aide de ma photographe de mariage d'origine bretonne. Coïncidence amusante : le tout premier mariage que j'ai couvert en tant que photographe de mariage a eu lieu en Loire-Atlantique, au Château de Thouaré, où je me suis moi-même mariée !

Pornic a eu un rôle tout au long de mon parcours de photographe amatrice puis professionnelle. Enfant, je m'y promenais en famille. Adolescente, j'y ai étrenné mon premier appareil photo. Jeune femme, j'y ai été demandée en mariage, ce qui m'a amené à rencontrer la photographe qui m'a ensuite formée à ce beau métier. Aujourd'hui je suis ravie de revenir à Pornic pour des séances photos en bord de mer et des prestations photo de mariage.

photo d'une bague de fiançaille posée dans un écrin en velours rose

Se marier près de Pornic

Quand j'ai commencé à préparer mon mariage, moi qui n'était pas directement originaire ou habitante de Pornic, j'ai clairement rêvé d'un mariage en bord de mer. J'ai aussi rêvé de passer ma journée de mariage à la terrasse de la Fraiseraie pour manger des sorbets poire/chocolat toute la journée. Quand il m'a fallu reconnaître que ce plan n'était pas raisonnable, et qu'on ne peut pas passer une journée à manger des glaces (enfin, si, on peut, mais imposer ça à 100 personnes paraît ambitieux) il m'a fallu trouver des lieux de réception en Loire-Atlantique.

J'ai grandi à Thouaré-sur-Loire, et j'ai commencé à fureter pour trouver de jolis lieux en périphérie de Nantes, voire au-delà. J'ai listé des domaines que je trouvais magnifiques, qu'ils soient ou pas compatibles avec mon budget :  le château de la Poterie, le château de la Pigossière ou le Gîte de la Filature d'Angreviers. Je peux aussi citer le château du Vair et le château du Challain. Je me souviens aussi avoir visité le joli château de la Bretonnière : le propriétaire nous avait beaucoup fait rire en nous racontant l'histoire d'un monsieur qui, ayant un peu trop bu, a fini dans le lac.

Mes listes interminables et nos visites se sont finalement avérées peu utiles, puisque nous nous sommes mariés au Château de Thouaré-sur-Loire, à 300m de chez mes parents. Ma longue liste de jolis domaines est restée au placard plusieurs années, mais je la ressors aujourd'hui dans le cadre de mon métier de photographe de mariage, en espérant pouvoir cocher le plus de lieux possibles où je me rendrai en tant que photographe, faute d'y avoir été la mariée !

Blog

Pour en savoir plus sur moi, tu peux aussi consulter mon blog. Tu y trouveras des articles sur mes prestations photo ou sur le monde du mariage en général. J'y parle aussi de culture photo, de mode de mariage, d'organisation, bref, d'un peu tout ce qui m'intéresse !

photo des packagings proposés aux mariés dans le cadre des prestations de photographie de mariage. La photo représente la boîte fournie aux mariés lors de la remise de leur reportage contenant des tirages leur clé usb et un peu de lavande. La boîte est gravée à leurs noms

Se connaître
pour se faire confiance

Tout contact avec un couple commence par un échange de vive voix : chez moi (ça me donne une excuse pour faire des gâteaux) ou par téléphone. Ces échanges sont indispensables pour que je cerne les envies des mariés mais surtout pour qu'ils s'assurent qu'ils se sentent en confiance avec moi. Impossible de s'engager sur une prestation aussi importante sans prendre le temps de vérifier qu'on est tous sur la même longueur d'ondes !